Jul

16

2014

Un diplomate palestinien admet les crimes de guerre commis par le Hamas

 

Le délégué palestinien au Conseil des droits de l'homme (CDH), Ibrahim Khreisheh, a admis que le Hamas commet des crimes de guerre en tirant des roquettes sur Israël. Khreisheh parlait à la télévision palestinienne la semaine dernière, dans une interview traduite par MEMRI, L’Institut de recherche des medias du Moyen-Orient.

Répondant à une question sur la demande des Palestiniens de faire appel à la Cour pénale internationale à La Haye (CPI) contre Israël, Khreisheh a répondu: « les missiles qui sont aujourd’hui lancés contre Israël sont, pour chacun d’entre eux, un crime contre l’humanité, qu’il frappe ou manque [sa cible], car il vise une cible civile.... Car viser des civils, que ce soit un ou mille, est considéré comme un crime contre l’humanité. »

Quant au mode d’opération d'Israël dans la bande de Gaza pendant l'Opération Bordure Protectrice, Khreisheh déclare: «veuillez noter que parmi les nôtres, plusieurs à Gaza sont apparus à la télévision pour dire que l’armée israélienne les avait avertis d’évacuer leurs maisons avant les explosions. Dans un tel cas de figure, s’il y a des victimes, la loi considère que c’est le fait d’une erreur plutôt qu’un meurtre intentionnel, [les Israéliens] ayant suivi la procédure légale. »

Il poursuit en disant que le Hamas, tirant de zones contrôlées par l’ l'Autorité palestinienne, ne prévient pas les civils avant de tirer sur eux et, ce faisant, commet un crime de guerre: «  en ce qui concerne les missiles lancés de notre côté… Nous n’avertissons jamais personne de l’endroit où ces missiles vont tomber, ou des opérations que nous effectuons. »

L'envoyé conclut en disant que l'Autorité Palestinienne n'a aucun espoir de poursuivre Israël devant une cour internationale de justice : «ainsi, il faudrait s’informer avant de parler de faire appel à la CPI, sous le coup de l’émotion.».

 

Source: ynetnews.com, 13 juillet 2014 ; memri.fr, 15 juillet 2014

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.