Aug

28

2012

Les Juifs allemands fustigent l'octroi d'un prix à une philosophe américaine

Le Conseil central des Juifs d'Allemagne a protesté contre l'attribution à Francfort d'un prix à la philosophe américaine Judith Butler, en raison de son appel au boycott d'Israël. Le secrétaire général du Conseil central des Juifs, Stephan J. Kramer, a accusé Butler, une professeure juive de l'université de Californie de Berkeley, de "dépravation morale".

 

 

Butler, 56 ans, doit recevoir le 11 septembre prochain, dans l'église Saint-Paul de Francfort, le prix baptisé Theodor Adorno, philosophe et sociologue allemand, doté de 50.000 euros. "Attribuer à une personne qui déteste Israël un prix, baptisé du nom d'un philosophe qui a dû en tant que demi-juif quitter l'Allemagne chassé par les nazis, ne peut simplement pas être considéré comme une faute", a dit M. Kramer, à Berlin, selon des propos rapportés par l'agence de presse dpa, confirmés ensuite par le Conseil central.

 

 

M. Kramer a également fustigé Mme Butler, qui avait décrit le Hamas et le Hezbollah comme des mouvements légitimes sociaux. Propos que cette dernière avait estimé "horriblement" incompris. Elle avait précisé ensuite rejeté toute forme de violence.

 

 

Mme Butler est surtout connue pour ses travaux de philosophie féministe et de théorie littéraire. Elle prône des actions de boycott et de sanctions contre Israël pour protester contre « l'occupation des territoires palestiniens ». Les organisateurs du prix Adorno, qui est décerné tous les trois ans, ont décrit Mme Butler comme "l'un des penseurs les plus importants de notre temps".

 

 

Source : EJPress.org, 28 août 2012.
 

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.