Aug

08

2014

La campagne anti-Hamas de Wiesel boycottée

Le Prix Nobel participe à une campagne de sensibilisation contre les enfants utilisés comme boucliers humains

Le quotidien britannique The London Times a refusé de publier une annonce du Prix Nobel de la Paix Elie Wiesel qui s'insurge contre l'utilisation des enfants de Gaza comme boucliers humains par le Hamas.

Cette annonce initiée par le rabbin Shmuley Boteach, connu sous le nom de "rabbin de l'Amérique", a été diffusée dans plusieurs journaux célèbres tels que le New York Times, le Washington Post et le Wall Street Journal, ainsi que le New York Observer, qui a rapporté le refus du London Times.

Le journal britannique a refusé de publier cette publicité car "l'opinion exprimée est trop marquée et peut constituer une source de préoccupation pour un nombre important de lecteurs du Times," selon une déclaration d'un représentant du journal, citée par le New York Observer.

Intitulée "Les Juifs ont rejeté le sacrifice d'enfant il y a 3500 ans. C'est désormais au tour du Hamas", l'annonce s'est propagée dans la presse la semaine dernière.

"Au cours de ma propre vie, j'ai vu des enfants juifs jetés dans des flammes. Je vois aujourd'hui des enfants musulmans utilisés comme boucliers humains, dans les deux cas, par des adorateurs de la mort", peut-on lire.

"Ce à quoi nous assistons aujourd'hui n'est pas une bataille de Juifs contre des Arabes ou israélienne contre des Palestiniens. Il s'agit plutôt d'une bataille entre ceux qui célèbrent la vie et ceux qui défendent la mort. C'est un combat de la civilisation contre la barbarie", poursuit l'annonce.

"Elie Wiesel est l'un des êtres humains les plus respectés, un lauréat du prix Nobel de la paix, et le visage vivant de l'Holocauste", a indiqué le rabbin Boteach.

 

Pétition contre l'Etat d'Israël

Par ailleurs, 525 Italiens dont une majorité d'universitaires, ont signé une pétition en ligne intitulée "Noi Accusiamo" ("Nous dénonçons"), en référence au célèbre "J'accuse" d'Emile Zola, et appellent à la création dun "tribunal international dans lequel l'Etat d'Israël et ses citoyens seront jugés pour "lent génocide de l'intégralité du peuple palestinien'".

Cette pétition, rapportée par le quotidien israélien Haaretz mercredi, vise les responsables de haut rang de l'armée israélienne ou du gouvernement de Benyamin Netanyahou mais également "l'intégralité de l'Etat d'Israël" et sa "société raciste", qui devrait comparaître devant un tribunal international comme celui de Nuremberg pour "crimes de guerre dans le passé, le présent et le futur proche".

 

Source: i24news.tv ; 6 août 2014

 

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.