Jul

12

2012

Israël dénonce la décision de l'Unesco de soutenir l'université islamique de Gaza

Irina Bokova, directrice de l’Unesco, a annoncé que son organisation allait sponsoriser l’université islamique de Gaza qui s’identifie totalement avec le Hamas et soutient les activités criminelles du mouvement terroriste. Cette initiative a bien entendu suscité l’indignation des dirigeants israéliens. L'ambassadeur israélien Nimrod Barkan doit soumettre aujourd'hui une lettre officielle de protestation, avec des informations sur les liens déclarés de l'IUG avec le Hamas, en mettant l'accent sur ​​la faction militaire de l'organisation.

 

Le mouvement a en effet provoqué la colère à Jérusalem, en particulier parce que l'université a servi pendant des années de centre politique pour le soutien du Hamas. Selon des responsables israéliens, de nombreux ingénieurs du Hamas ont été formés dans cette université pour fabriquer des charges explosives et des roquettes. Pendant l'opération Plomb Durci, l'armée de l'air israélienne a bombardé l'une des ailes de l'université, dans laquelle elle avait localisé des laboratoires pour la production de roquettes et de bombes.

 

Israël est particulièrement furieux que la première université palestinienne choisie par l'Unesco soit l'Université islamique de Gaza, plutôt que d'autres universités de l'Autorité palestinienne telles que Al-Qods ou Birzeit.

 

Il y a quelques mois, l'Unesco avait accepté comme membre l’Autorité palestinienne, allant ainsi à l’encontre des positions adoptées par les Etats-Unis et Israël. L’Unesco avait également indiqué qu’elle reconnaissait officiellement l’Eglise de la Nativité de Bethlehem comme étant un site appartenant au « patrimoine de l’Etat palestinien ».

 

Source : Haaretz, 12 juillet 2012.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.