L'émancipation : les Juifs acquièrent les droits civils

Ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que les Juifs européens obtiennent l'égalité politique.

 

Les Juifs cessent d'être considérés comme les membres d'une classe inférieure et obtiennent la citoyenneté (en 1791 en France). En Italie, l'émancipation des Juifs se traduit par l'abolition des ghettos. Le mouvement touche ensuite les Juifs d'Europe centrale et orientale, vers la fin du XIXe siècle. Les idées progressistes soufflées par la Révolution française concernent aussi les domaines économique (ouverture des corporations) et social (officialisation des contacts entre les Juifs et les autorités).

 

L'émergence de la pensée rationaliste, laïque et universaliste, apparaît comme un signe positif pour les Juifs, puisqu'elle attaque les aspects du christianisme à l'origine de nombreuses persécutions.

 

Des édits de tolérance sont signés, la littérature intègre des personnages juifs sous un angle positif (voir par exemple Nathan le Sage, de G. E. Lessing) et les Juifs eux-mêmes tâchent de jeter des ponts entre le judaïsme et la culture environnante. La Déclaration des Droits de l'Homme (1789) et l'acquisition de l'égalité civique par tous les citoyens (1791) sont des acquis importants des Lumières, avec la liberté de culte, de pensée, de presse, de circulation.

 

L'émancipation donne le libre accès à toutes les professions (même politiques) et à tous les milieux. Mais elle alimente aussi l'illusion que l'antisémitisme est définitivement éradiqué.

 

En Suisse, c'est seulement en 1856 qu'un arrêté fédéral accorde l'égalité politique aux Juifs (le canton d'Argovie ne s'y plie qu'en 1863). L'émancipation intervient sous la pression des Etats-Unis qui veulent conclure un accord économique impliquant la liberté d'établissement et l'égalité des droits pour tous les citoyens. La révision de la Constitution Fédérale a lieu en 1866.

CICAD en action

  • Plus de 20 ans d’actions

    La CICAD se préoccupe des menaces qui pèsent sur les Communautés juives. Prévenir, conseiller et agir : 3 mots d’ordre contre un même fléau.